Visuel de cabines dans un champ

Enjeux environnementaux de la filière Hydrogène : le retour d'expérience de HDF Energy sur le développement de projets et la coopération avec Apave.

Interview client10/12/2020

Le développement d’énergies renouvelables est un enjeu majeur environnemental, sociétal et économique. Le recours à une technologie émergente, « l’hydrogène décarboné » réduit les émissions de CO2 dans l’atmosphère et peut être utilisé comme vecteur d’énergie pour de différentes applications de transport par exemple, en évitant les rejets de particules, de soufre et d’oxyde de carbone. La stratégie pour le développement de l’hydrogène décarboné constitue donc un axe prioritaire d’investissement pour la France.

 

Producteur indépendant d’électricité, HDF Energy est un acteur majeur de la filière qui développe des centrales électriques Multi-MW Renewstable®. Ces centrales, d’une durée de vie de plus de 20 ans, combinent une source d’énergie renouvelable solaire ou éolienne et un stockage massif d’électricité à base d’hydrogène. Elles fournissent une énergie propre, stable et continue.

 
Charles martin

Charlie Desmoulins

Directeur des Opérations HDF Energy

Charlie Desmoulins, Directeur des Opérations, chez HDF évoque les enjeux de ces projets sur les aspects écologique et environnemental et la coopération avec Apave.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise HDF ?

 

Les valeurs ou missions de l’entreprise sont notamment d’offrir une 3ème voie de production d’électricité, à côté des centrales thermiques et des centrales ENR classiques : une centrale électrique produisant une électricité fixe, garantie 24h/24 toute l’année, comme une centrale thermique mais sans pollution. Les ENR sont désormais la source d’électricité la moins chère mais leur intermittence limite leur développement. Nous avons réussi à casser cette limite physique grâce à l’intégration au sein d’une centrale ENR d’un stockage massif par hydrogène afin de livrer un courant électrique de base, comme une centrale thermique, tout en étant compétitif et en respectant les objectifs de l’accord de Paris, incontournables pour la planète.

 

Pour quels projets et pourquoi avez-vous souhaité être accompagné par des consultants experts en environnement ?

 

Les projets de HDF Energy s’inscrivent dans une démarche vertueuse de décarbonation de la production d’électricité. Par ailleurs, notre engagement en tant qu’entreprise est d’essayer de mettre en place des infrastructures les plus irréprochables possible sur le plan écologique et environnemental.
Nos infrastructures nécessitent des chantiers lourds, sur plusieurs mois, avec nécessairement des impacts à court et long termes sur l’environnement proche. Il est indispensable d’anticiper ces impacts et de travailler à les éviter et les réduire avec les bons partenaires spécialistes dans ce domaine.
Nous avons été accompagnés par Apave pour le projet de la Centrale Electrique de l’Ouest Guyanais (CEOG).

 
HDF energy site
Les spécificités de la Centrale Electrique de l’Ouest Guyanais (CEOG) 
CEOG produit une électricité stable, jour et nuit, pour l’équivalent de 10 000 foyers, à partir d’énergie renouvelable intermittente (photovoltaïque) grâce à un stockage massif sous forme d’hydrogène. A l’opposé d’une centrale photovoltaïque classique, CEOG a un mode de fonctionnement comparable à une centrale thermique : elle produit 24h/24 une électricité de base       dont la puissance est fixe et garantie techniquement et contractuellement au gestionnaire du réseau électrique     
CEOG est en fait la première centrale multi-mégawatts à hydrogène au monde.  Sa production électrique est non polluante, ne nécessite aucune logistique de carburant, ne dépend d’aucune filière à mettre en place, est compétitive par rapport au coût de production thermique en Guyane, à un prix connu et décroissant durant ses 25 années d’exploitation.
Enfin, lors de l’instruction de son dossier d’autorisation, CEOG a été salué par la DGTM comme un projet exemplaire sur le plan de l’impact environnemental.

Votre choix s’est porté vers Apave, pourquoi ?

 

En plus d’une très forte connaissance environnementale, Apave dispose d’une compétence très pointue dans les installations à risque et les études de dangers associées. Renewstable® intègre une chaine hydrogène et des batteries. Ces équipements nécessitent de mettre en œuvre les bonnes méthodes d’opérabilité et les bons moyens de protection pour éviter tout incident. Cette compétence était donc pour nous indispensable et Apave combine l’expertise technique et l’expertise environnementale.     
Apave nous a démontré dès le début son attachement à nos projets novateurs et son accompagnement fort dans notre démarche.
Enfin la proximité géographique avec l’agence de Bordeaux était un critère important pour intégrer au mieux les équipes et développer une relation de confiance.

 

Quelles ont été les principales phases de la collaboration avec Apave pour ce projet ?

 

Apave nous a accompagnés sur la réalisation du dossier d’autorisation environnementale unique (DAEU) pour le projet CEOG. Cette mission a commencé début 2019 et s’est finie en cette fin d’année 2020. Elle nous a permis d’obtenir fin 2019 une première autorisation préfectorale, modifiée dernièrement après dépôt d’un porter à connaissance de modifications apportées au projet (deux dossiers déposés et validés dans cette période). Apave nous a donc accompagnés et a su s’adapter à toutes les contraintes liées au projet et aux demandes des autorités.
La première phase s’est concentrée sur la bonne compréhension du projet et de son innovation technologique et administrative. En suivant, les études et les inventaires ont pu être lancés et animés sur cette base de compréhension commune ce qui nous a permis de remettre le dossier complet et argumenté dans le temps imparti.      
Enfin, les échanges avec l’Administration se sont très bien déroulés : notre projet et notre dossier ont été reconnus comme exemplaires par l’administration ce qui a permis leur approbation dans des délais réduits. Ce succès commun s’est répété avec les modifications apportées à notre DAEU suite aux évolutions de design de la centrale et nous permet de lancer la construction de CEOG d’ici la fin 2020.

 

Quels bénéfices retirez-vous de la collaboration avec Apave ?

 

Le principal bénéfice et le plus critique pour nous est bien évidemment l’obtention de l’Autorisation d’Exploiter de CEOG. La reconnaissance de l’exemplarité de notre dossier par la DGTM (Direction Générale des Territoires et de la Mer de Guyane) conclut un engagement fort de HDF dans sa politique de développement d’infrastructures durables et respectueuses de l’environnement.
Fort de cette expérience et collaboration nous sommes mieux armés pour continuer le développement de nos projets, pour valoriser l’exemplarité que nous souhaitons donner à notre démarche dans tous les pays où nous nous implantons.

 

En quelques mots, comment résumeriez-vous votre collaboration avec Apave ?

 

3 points ressortent de notre collaboration avec Apave :

  • Simplicité dans l’exécution et la collaboration
  • Détermination dans les échanges et les démonstrations auprès des autorités
  • Professionnalisme et rigueur sur tous les aspects du projet 

 

Enfin, CEOG étant une première mondiale, il était plaisant de travailler avec une équipe APAVE particulièrement motivée par ce projet pionnier.  Tous ensemble, nous avions conscience de contribuer à changer de paradigme en matière de production d’énergie !

 

Sur le même

thème