Projet Arena 2 JO 2024

Apave missionnée pour la construction de l’Arena Porte de la Chapelle, futur haut lieu du sport parisien et de l’accueil des Jeux de Paris 2024

A la Une08/09/2021
Dans le cadre d’un appel d'offres de la Ville de Paris, Apave a été missionnée pour garantir la sécurité et la solidité du futur Arena Porte de la Chapelle, dans le 18ème arrondissement,  d’une capacité de 8 000 places assises, sur un espace de 12 000 m2 avec d'immenses parois vitrées, des structures en bois et une vaste terrasse végétalisée. 

Cet ensemble d’ouvrages accueillera les Jeux de Paris 2024 et deviendra la résidence du Paris BasketBall, tout en offrant un nouvel espace de vie pour les habitants du quartier.

Un chantier de

grande envergure

Plan du projet Arena 2

L’Arena Porte de la Chapelle réunira sur une surface d'environ 26 000 m² trois grandes entités : la salle principale d’une capacité de 8 000 personnes pour de grands événements sportifs et culturels - dont les épreuves de badminton et de gymnastique rythmique des Jeux olympiques et de para badminton et de para haltérophilie des Jeux paralympiques - deux gymnases pour les habitants du quartier, et un espace de 1 900 m² dédié à la restauration, aux loisirs et aux commerces de proximité.

Son architecture se veut sobre et élégante : un « rez-de-ville », composé de façades de verre et de bois sur 11,50 mètres de haut, sera ouvert sur l’espace public et le quartier. C’est à cette hauteur que la terrasse plantée d’une cinquantaine d’arbres viendra surplomber les espaces d’accueil et permettra de déambuler à 360° autour de l’équipement.

*Axonométrie du projet d’aménagement (à l’horizon 2030) (Agence Leclercq Associés)

 

Des missions de

Contrôle Technique de Construction (CTC) hors normes

Avec pour mission principale de garantir la solidité des ouvrages et la sécurité des usagers, Apave doit s’assurer également de l’isolation acoustique et thermique des bâtiments, ainsi que du respect des dispositions réglementaires d’accessibilité aux personnes handicapées.
Ce chantier d'envergure a un caractère exceptionnel selon Eve Brunelle à la Ville de Paris. “Il a été lancé en marché global de performance. C'est-à-dire que nous nous retrouvons à travailler avec un groupement solidaire composé de toute l'équipe de Maîtrise d'Œuvre (Architectes, bureaux d'études, préventionnistes, etc.…), l'entreprise générale et le mainteneur et des performances énergétiques inédites à mettre en oeuvre.”

Ce projet, dans lequel Apave est partie prenante, représente un véritable défi du fait des caractéristiques spécifiques et uniques de celui-ci, qui vont au-delà de la mission CTC et mobilisent l’ensemble des expertises du Groupe Apave :

 

  • Avec plus de 7 000 m2 de toiture végétalisée, procédé jusqu’alors jamais mis en œuvre sur ce type de toiture, et 1 700 m2 de terrasse plantée, ceci représente une véritable gageure sur les inspections de l'infrastructure (mégapoutres treillis de 80 m de portée dans le sens longitudinal et 60 m de portée dans le sens transversal)
  • Des sièges de gradins en plastique recyclé issues de l’économie circulaire, qui impliquent une expertise en matériaux  quant à leur durabilité et degré de résistance
  • Des cloisons en briques de terre crue compressées issues des déblais du Grand Paris Express impliquant également une appréciation des matériaux géosourcés, mais surtout une connaissance accrue de la thermique et de l’acoustique
 

Nous avons attribué ce projet aux équipes Apave, grâce à leurs compétences et leur expérience dans le Contrôle Technique de Construction.

Logo Ville de Paris
Eve BRUNELLE
Cheffe des projets équipements de la ville de Paris

Un projet aux

qualités environnementales indéniables

Projet Arena 2 JO 2024

L’Arena se caractérise par une haute performance énergétique, thermique et acoustique, notamment grâce à une répartition ajustée entre parties pleines et vitrées ainsi qu’à la végétalisation importante des toitures.

 

Les matériaux biosourcés seront largement utilisés avec des charpentes 100% bois pour les deux gymnases, des planchers mixtes bois-béton ou encore l’utilisation du coton recyclé pour l’isolation de la grande salle.

 

Pour réduire l’empreinte carbone du bâtiment, en complément du recours au bois, ce sont 30% des bétons utilisés pour la construction qui seront issus de filières bas carbone.
L’Arena abritera également une usine de production de froid urbain ayant recours localement à la géothermie. Cette installation permettra d’assurer à court terme l’ensemble des besoins de l’Arena en froid comme en chaud.

 

Avec plus de 7 000 m2 de toiture végétalisée et 1 700 m2 de terrasse plantée, ce sont 80 % des surfaces horizontales de l’Arena qui seront investies par la nature.

 

Sur le même

Thème