Accueil / Vos attentes / Votre besoin / Maîtrise de la contamination aéroportée (accompagnement et formation)

Nos solutions

Maîtrise de la contamination aéroportée (accompagnement et formation)


Vous êtes responsable du service hygiène, ou du service bio-médical ou encore du service technique de votre établissement et l’un de vos objectifs est de garantir la performance des installations de traitement d'air dans le cadre de la révision de la norme NFS 90 351.

Depuis les premiers travaux de Bourdillon en 1946, la maîtrise de la contamination au sein des blocs opératoires a connu de fortes évolutions. L’environnement hospitalier est en pleine mutation avec la mise en place notamment de démarches qualité favorisant l’amélioration continue. La lutte contre les infections nosocomiales et les infections liées aux soins représente un des éléments majeurs dont il faut tenir compte dans la conception, la restructuration et l’exploitation des centrales de traitement d’air.

Les exigences relatives à la maîtrise de la contamination aéroportée dans les établissements de santé sont précisées dans la norme française NFS 90351 qui fournit les exigences de sécurité sanitaire. Cette norme est devenue la référence dans les établissements de santé. Les nouveaux textes réglementaires ou recommandations ainsi que les spécificités de certains locaux (pharmacie hospitalière, activités de thérapie cellulaire…) se sont traduits par une révision de cette norme en avril 2013.

Parmi les évolutions à signaler, relatives aux zones à risque, une évolution des critères de classification et une modification des valeurs guides de performance. La norme fixe en effet des niveaux de performance en fonction de l'activité des locaux et des zones à risque concernées. 

 

Ces zones à risque sont réparties en 9 groupes :

  • Secteurs interventionnels et zones adjacentes (ex : sas)
  • Locaux de fabrication dans lesquels le process nécessite une ambiance maîtrisée (ex : reconstitution de médicaments)
  • Locaux de stérilisation
  • Locaux d’hospitalisation protégés, de surveillance continue, de réanimation,
  • Zones dédiées aux secteurs protégés d’hématologie et de cancérologie
  • Zones d’imagerie interventionnelle
  • Zones dédiées aux grands brûlés
  • Zones dédiées à l’hospitalisation de certaines pathologies (ex: SRAS)
  • Zones de préparation et de manipulation dans les laboratoires

 

La norme apporte de nouveaux points de vigilance liés à la conception architecturale et aux choix des matériaux de construction. Les procédures de requalification et les exigences de maintenance ont également été revues, ainsi que les recommandations à l’attention du personnel hospitalier.

Apave vous accompagne dans les différentes étapes de la conception à la qualification des zones à risque dans les locaux concernés.

Des formations sont également dispensées aux acteurs concernés par ces nouvelles exigences.

 

Pour un savoir plus : Opens window for sending emailContacter un spécialiste Apave